Accueil

Les actions avenir

Samedi 29 Novembre 2008 - 14:28:6


Les actions à venir

 Un mois d'actions pour la liberté du mariage des couples mixtes

Les "Amoureux au ban public" reviendront lors de plusieurs mobilisations, sur les nombreuses entraves qui font obstacle aux mariages franco-étrangers et qui avaient été présentées il y a plusieurs mois dans un rapport d'observation.

Depuis plusieurs années, la politique gouvernementale de restriction de l'immigration familiale, s'accompagne de la dénonciation par les pouvoirs publics d'un nombre de mariages mixtes jugé trop important.
Dans ce contexte, les maires sont régulièrement incités à sortir de leur seule mission, la célébration des mariages, pour devenir les acteurs du contrôle de l'immigration par la multiplication des obstacles mis aux mariages mixtes. Le spectre sans cesse agité des mariages blancs, a conduit à une suspicion généralisée qui explique l'existence de procédures de contrôle de la validité des mariages en dehors des cas prévus par la loi.Trop souvent, les maires et officiers d'état civil ne sont pas destinataires des informations et décisions de justice qui leur permettraient d'exercer leur mission conformément aux exigences du respect de la liberté du mariage.

Les actions prévues

"quatre mariages et un enterrement"

Déambulation entre la mairie du 2ème arrondt et le Conseil constitutionnel pour dénoncer l'attitude des maires à l'égard des couples mixtes et le non respect des décisions du Conseil constitutionnel
>>> Rendez vous le 13 décembre à 13h devant la mairie du 2ème arrondt de Paris

"Un guide sur la liberté du mariage"

Les Amoureux au ban public adresseront, dans le courant du mois de décembre, un guide sur les obligations et les droits des maires, garants des
valeurs républicaines, dans le domaine des mariages mixtes. A travers ce guide, le mouvement souhaite apporter les informations necessaires au respect de la liberté du mariage afin que cessent les refus de célébration, les dénonciation à la police et les saisines abusives du procureur.

Cet envoi sera accompagné de prises de rendez-vous par l'ensemble des collectifs locaux avec leurs mairies respectives.

Mali: arrivée à Bamako de 120 migrants expulsés

Vendredi 28 Novembre 2008 - 7:55:4


Mali: arrivée à Bamako de 120 migrants expulsés d'Espagne

Cent vingt migrants maliens expulsés d'Espagne  en deux mois , a-t-on appris de sources aéroportuaires de Bamako. Les expulsés arrivés à bord d'un vol spécial ont été pris en charge par les services de protection civile de Bamako.

    Pays pauvre et en grande partie désertique, le Mali compte parmi les plus importants pays d'émigration d'Afrique vers l'Europe, en particulier vers l'Espagne et la France. L'Union européenne a essuyé mardi les critiques de plusieurs pays africains sur sa politique d'immigration, lors d'une conférence ministérielle à Paris, mais elle a tout de même obtenu leur soutien à des mesures destinées pour certaines à lutter contre l'immigration clandestine. La Conférence ministérielle euro-africaine sur l'immigration et le développement a adopté un programme de coopération triennal consensuel, visant à encadrer la migration légale, contrecarrer l'immigration illégale et à organiser le développement solidaire.

 

WBC

La société Civile a -t-elle un mot à dire

Jeudi 27 Novembre 2008 - 20:39:26


La société Civile a -t-elle un mot à dire dans les grands débats internationaux?
 
 Hier, mardi 25 novembre se tenait à Paris la deuxième conférence interministérielle euro-africaine sur la migration et le développement. Alors que les délégations ministérielles en charge des questions migratoires des 27 Etats membres de l’UE ainsi que de 27 pays africains se retrouvaient dans un hôtel huppé du quartier de Grenelle, la délégation du collectif « des ponts pas des murs », qui rassemble 330 organisations du Sud et du Nord s’est vue refuser l’accès à la conférence, même en tant qu’observateur.Ce manque de respect envers la société civile prouve que les Européens  soudés et guidés par leurs politiques sécuritaires cautionnent les dictatures de leurs collègues Africains.l'europe en venant à la conférence euro-afrique avait pour seul objectif, celui d'amener les africains à accepter de coopérer dans la mise en oeuvre du Pacte Européen sur l'immigration et l'asile  et surtout la directive de la honte.

        L'association Welcome Back Cameroon(WBC), salut le courage des ministres de l'afrique de l'ouest ( Sénégal, Mali, Guinée Conakri et autre)  qui ne cèdent pas aux pressions européennes mais restent à l'écoute de leur société civile.Les immigrés africains vivant en europe donnent plus à leurs pays que la pseudo aide que l'europe nous donne.Nous pensons que cette prise en compte des avis de la société civile africaine par nos gouvernants va amener l'U.E à revoir sa copie sur sa politique d'immigration qui entraine chaque année des milliers de morts, et par ses choix économiques mis en œuvre  maintiennent le continent africain en marge du développement,Il est temps que l'Afrique se reveil.

    L'Afrique et l'Europe sont des continents,s'il faut parler de migration et de dévéloppement dans les relations entre les deux continents, il faut bien que cela prennent en compte  les intérets  des uns et des autres et  non seulement ceux des Européens comme c'est le cas jusqu'à présent.

           

Oscar EYEZOO

Pdt WBC et point focal: Voix des migrants Camerounais

Drame à l'Université Catholique

Lundi 24 Novembre 2008 - 13:3:23


Le jeune Placide Akamba Evina s'est écroulé hier sur le terrain de l'Ucac à Ekounou.
Albert Biombi

Avec son mètre 90 et son physique imposant, Placide Akamba Evina, 24 ans, étudiant en Masters de droits de l'Homme à l'Université catholique d'Afrique centrale (Ucac), faisait penser chaque fois qu'il foulait l'aire de jeu d'un stade de football, à Marc Vivien Foé. Sa propension à jouer invariablement comme milieu défensif ou comme défenseur en rajoutait à la comparaison, d'autant que, à partir de cette position, il aimait bien "monter" pour appuyer ses attaquants, notamment sur les balles arrêtées ou les phases de contre-attaque. Ne l'appelait-on pas là-bas la "Tour de contrôle" ?

Hier, sur la pelouse du stade du campus d'Ekounou, au cours de la rencontre amicale qui oppose traditionnellement les enseignants aux élèves de cette université, son apparition, et surtout sa dernière montée a tourné au drame. Alors que élèves et enseignants préparaient, dans cette ultime séance d'entraînement le match officiel qui doit les opposer dimanche prochain aux enseignants du lycée général Leclerc, Placide, selon ses partenaires et adversaires du dimanche, s'est écroulé sur le stade à la suite d'une chevauchée comme il en avait l'habitude. Tout le monde accourt aussitôt vers lui pour constater qu'il a les yeux révulsés. On tente de les lui ouvrir, en vain.

Parmi les enseignants présents sur l'aire de jeu, l'un l'alerte une de ses connaissances, médecin à l'hôpital de la Cnps qui, au téléphone, indique les premières mesures : éviter qu'il avale sa langue, lui prodiguer les premiers massages cardiaques. Un autre fait le tour des environs pour repérer une structure à même de prendre en charge en urgence ce footballeur en danger. Il repérera les frères Jésuites qui viennent à la rescousse en mettant à disposition une voiture qui fonce vers l'hôpital de la Cnps où le staff prévenu attend l'accidenté qui, à ce moment là, respire encore malgré ses yeux toujours révulsés.

Arrivés à l'hôpital, ils sont effectivement reçus par les médecins qui mettent Placide dans un brancard. Mais à la première consultation et après avoir tâté quelques parties du corps du jeune étudiant, le médecin prend de côté le chef de la délégation pour lui dire posément : "il n'est plus de ce monde".
Réputé comme un étudiant aimable et affable autant que comme un footballeur de qualité, Placide Akam Evina est le fils de M Evina Akam, directeur général de l'Iford. Sa mère, aussitôt alertée, a couru à l'hôpital avant de s'effondrer en pleurs. Entre deux spasmes, elle a reconnu les grandes qualités de ce fils dont elle se rend compte que la ressemblance avec Marc Vivien Foé est allée jusqu'à la mort tragique sur un terrain de foot.
                                                                          source: Journal Mutation

Uniformisation des codes de conduites

Vendredi 14 Novembre 2008 - 8:4:7


Nation en danger : pour uniformisation des codes de conduites

 

Depuis quelques mois aujourd’hui, le gouvernement CAMEROUN a lancé un certain nombre de mesures pour interdire la circulation de toutes les voitures disposant le volant à droite .LES medias CAMEROUNAIS en l’occurrence la presse écrite et parlée ont longuement commenté cette note, question de préparer sans doute les uns et les autres à faire face à celle-ci en prenant des mesures qui s’imposent  à   leur niveau.

Cette note parait banale pour les uns, tandis qu’à mon sens elle semble exagérée, car remettant en cause les fondements même de notre Etat-nation

L’évolution du CAMEROUN, depuis la défaite ALLEMENDE en 1945et les conséquences qui ont suivi, c’est-à-dire la transformation de sa vieille colonnie en protectorat : ANGLAIS /FRANÇAIS  ont permis à ce territoire d’avoir les populations issues de la sphère FRANCOPHONE et anglophone,qui ont grandi avec des comportements et les valeurs différents .Cette différence jadis était manifesté par des systèmes de gouvernance :d’une part l’indirect rule et de l’autre l’administration direct auxquelles ont suivi respectivement,l’anglaise et le français .Cela,a même diversifier les zones d’imports exports qui,ne présentent pas toujours des produits identiques. Ainsi de ces produits importés comme les voitures, on remarque que certaines ont le   volant à droite d’autres à gauche qui dominent le marché CAMEROUNAIS

Les voitures qui disposent le volant à droite,sont issues des pays ANGLOXASONNE au regard des différents codes de conduites qu’on a au CAMEROUN à savoir :FRANÇAIS et ANGLAIS,pourront disparaître un jour à l’autre ,pour s’arrimer à un code unique dominant :(français ).cette mesure risque affaiblir notre unité NATIONALE ,car notre administration s’est toujours basée sur les valeurs ANGLOXASONNES ET FRANCOPHONE pour nous administrer .OR une telle mesure risque choquer ,bref elle discrimine les utilisateurs de ces voitures qui ont le volant à droite, mêmes s’ils sont francophone, pour la simple raison qu’ils sont protégés par des valeurs nationales communes .ces valeurs francophone auxquelles on voudrait valoriser pour plaire ne sait à qui, mérite un traitement équitable aujourd’hui, pour la simple raison qu’on devrait respecter ne serait ce que pour les choses apparemment banale les valeurs anglophones.

Le gouvernement est interpellé aujourd’hui afin qu’il examine au plan sociologique, politique et spatiale les conséquences que l’exécution d’une telle décision pourront entraîner au sein de toute la population entière, unie, jeune et victime d’une crise financière qui les empêche indubitablement de se conformer à la nouvelle mesure.

 

OBAMA ABANDA LUC AIME

l'exemple qui vient des Etats Unis

Mardi 11 Novembre 2008 - 16:10:40


Le monde entier a suivi avec une attention particulière l’élection de BARACK OBAMA à la tête de l’Etat le plus puissant du monde, une chose que personne ne pouvait imaginer, un noir américain président des Etats-Unis.
Si cette victoire a été d’abord celle des démocrates, il faut noter que ce sont les noirs du monde entier qui ont vu en ce jour la fin d’un système, la réalisation d’un rêve, la considération d’une race. Le noir qui, jusque là était considéré comme un sous homme, un bon a rien peut maintenant être vu sous un autre angle. Les préjugés dont le noir a longtemps souffert pendant des décennies aux états unis, en Afrique du Sud pendant la période de l’apartheid   peuvent  maintenant être effacés.
Mais au-delà de cette victoire on ne peut plus historique, quelles leçons les africains peuvent ils retenir à l’occasion de l’élection de BARACK OBAMA ? j’en vois pour le moment deux :
 
  1. La première leçon que nous africains devons retenir à la suite de cette élection est celle d’une véritable démocratie. Les américains, par patriotisme et au-delà des chapelles politiques des uns et des autres ont voté un programme capable de rétablir l’image des Etats-Unis, de faire de ce pays un état puissant, respectable et respecté.
  2.  
L’autre leçon que les africains peuvent retenir de cette élection est celle de l’alternance au sommet de l’Etat. Il y a un phénomène qui caractérise les africains, ils n’aiment pas le changement à la tête de l’Etat, ainsi certains présidents africains au pouvoir depuis des décennies ont vu défiler devant eux des présidents africains et même européens  sans qu’ils soient gênés et empêchant ainsi aux jeunes de s’épanouir.
 
A travers ce que les Etats-Unis viennent de montrer au monde entier, les africains devraient comprendre l’importance d’une vraie démocratie dans un pays. Une alternance à la tête d’un Etat est signe du progrès, car un proverbe africain dit que quand la salive a trop duré dans la bouche elle devient amère.
Pages précédents 1 2 3 4 5 6 7 8 9 suivants